BIOGRAPHIE

Née un 12 Décembre à Kayes, dans la Région de Kayes, la capitale économique du Mali, Astou Nathalie SIDIBE, est d’Abraham, fervent catholique et de Maîmouna TANGARA, musulmane pratiquante. Deuxième enfant et première fille de sa Maman, elle connût une enfance pas tout à fait heureuse, car devient orpheline de père à l’âge de 12 ans, du coup, responsable tout comme sa maman, de soi et de ses jeunes frères, âgés de 9 à 1 ans, en ce moment.
Avec, une Maman non fonctionnaire, qui se débrouilla dans le commerce pour subvenir aux besoins prioritaires de ses enfants, la petite Nathalie vécût son enfance partagée entre école, travaux domestiques et commerce au grand marché de la ville de Kayes auprès de sa Maman.
Elle devient vite responsable avec des capacités de substituer sa Maman, simultanément au Marché, à la Maison, en marge de ses études scolaires, pendant que cette dernière apportait des marchandises au Sénégal, à la recherche du Pain quotidien.
Etant élève, commerçante tout en jouant le rôle d’une mère pour ses jeunes frères et la petite Philomène, la dernière-née dans la famille, un an avant le décès du Papa, la petite Nathalie réussît aux examens du Diplôme d’Etudes Fondamentales (D.E.F) en Juin 2000 à l’Ecole Catholique de Kayes.
Sachant que l’Ecole est la seule issue de mettre fin aux souffrances, à la pauvreté et le pouvoir de parvenir aux objectifs que tout être humain se fixe dans sa vie, la petite Nathalie, incita ses jeunes frères à suivre son chemin, à fournir plus d’efforts pour devenir des références dans le quartier et dans la ville, en matière d’Education, malgré tous les obstacles qui leur faisaient face.
La petite Nathalie entama ses études secondaires au Lycée Dougoukolo Konaré de Kayes, en Octobre 2000, suivant le même rythme et vivant dans les mêmes conditions de vie partagées entre études, travaux domestiques et commerce au grand Marché de Kayes, sans jamais baisser les bras un seul jour. Elle prît toutes les trois occupations au sérieux pour avoir des compétences dans chacune d’entre d’elles.
Elle réussît aux examens du Baccalauréat en juin 2003, au Lycée Dougoukolo Konaré de Kayes, en série langues et lettres au grand bonheur de sa Maman, qui ne cessa de se soucier quant au devenir de ses enfants.
La petite Nathalie qui est, entre temps, devenue une jeune fille, s’installa à Bamako, dans la capitale du Mali, pour étudier à l’Université de Bamako, à la Faculté des Langues ,Lettres, Arts et Sciences Humaines, en Novembre 2003.
Elle obtînt le Diplôme de Licence dans les Etudes de Langues en Juin 2006, en vivant de petit commerce et de bourses d’études que l’Etat Malien octroie aux distingués étudiants.
En faisant la navette entre Bamako et Kayes, la petite Nathalie continua de prendre soins de ses frères en leur offrant tout le nécessaire de son possible à fin que ceux-ci aillent de l’avant.
Le mois de juin de l’année 2007, mît fin à ses Etudes Universitaires de langue avec l’obtention du Diplôme de Maîtrise en soutenant un mémoire sur « les études comparatives entre l’Education dans les sociétés Traditionnelles et Modernes en Afrique ».

Sans tarder, elle suivît une formation dans l’enseignement de Base, d’une durée de six mois, de Décembre 2007 à Avril 2008, à Kayes. Très attachée à sa liberté et son indépendance, dont elle ne cessa de faire preuve depuis toute petite, elle décida de quitter sous le toit de son oncle maternel, d’où elle vécût ses quatre années Universitaires, dès son retour à Bamako cette année 2008.

En Octobre de cette même année, elle se lança dans l’enseignement de Base, au complexe scolaire La Fraternité de Sebenikoro, à Bamako, dans le but de maintenir et de parfaire ses expressions.
En Octobre 2009, elle décida de se payer des études de Gestion des Entreprises et des Administrations, à l’Ecole Supérieure de Gestion d’Informatique et de Comptabilité (ESGIC), à Bamako, d’où elle obtînt le Diplôme Universitaire de Technologie (D.U.T) en Juin 2011, en soutenant un rapport sur la « Lutte contre la fraude Douanière »,tout en continuant dans l’enseignement et en faisant son petit commerce.
En Mars 2012, choquée par le putsch qui emmena le Mali, son Pays, dans une crise multidimensionnelle, elle s’engage dans le militantisme civile, en exprimant son désaccord total sur les Réseaux sociaux, les lieux de causeries débats. Convaincue que la parole seule ne pourra jamais résoudre un problème, elle y ajouta des actions, en juillet 2012, par l’organisation des Tournois de football, des journées de salubrité dans sa ville natale, Kayes, dans le but d’être plus connue, écoutée, suivie et accompagnée dans sa directive.

A la suite de ses premières actions sur le terrain, elle créa l’Association « Collectif des Jeunes de Kayes pour le Renouveau » qui devînt, à la demande des ressortissants des autres villes du Pays, « Collectif des Jeunes du Mali pour le Renouveau » en 2014.
En Janvier 2014, elle est appelée au sein de l’Association Femmes Leadership et Développement Durable (AFLED), au sein de laquelle, on lui confia le poste de la Cellule Leadership. Avec cette Organisation, elle milita quotidiennement pour le bien-être de la femme et la petite fille, leur autonomisation, implication et intégration dans la gestion des affaires publiques de l’état et dans les instances de prise de décisions.
En Février 2014, elle est également appelée au sein de « l’Association Voix du Peuple » pour représenter sa Région, Kayes, dans le Bureau Nationale de ladite organisation.
Depuis Décembre 2014, membre actif de la communauté OpenStreetMap du Mali, un groupe de jeunes volontaires qui enrichissent les données de base de la carte de ce projet de cartographie numérique. En Mai 2015, elle devînt représentante de l’Association des Femmes Leaders au sein de la Plateforme de jeunes« Ensemble nous un peuple ». Une plateforme qui regroupe toutes les associations de jeunes de Bamako avec comme objectifs « réconciliation et consolidation de la paix au Mali. En Décembre 2015, choisie par ses siens pour occuper le poste de secrétaire aux relations extérieures dans le bureau exécutif du Centre de Santé Communautaire de la ville de Kayes.14523059_1108221632589609_1016710494690124083_n

Publicités